mardi 15 septembre 2015

Tailler la vigne

À la plantation d’un jeune plant de vigne, ne laisser que les deux premiers bourgeons : on parle de taille bigemme*. En limitant le développement à deux bourgeons seulement, vous obtiendrez des pousses vigoureuses plutôt que de nombreuses brindilles faibles. L’année suivante, à la sortie du premier hiver, enlever les gourmands à la base, ne conserver que la branche la plus forte et tailler, là encore, à 2 bourgeons pour avoir de nouvelles pousses vigoureuses. La taille doit être faite avant le débourrement.
Pendant l’hiver, la vigne se repose. C’est à ce moment qu’il faut raccourcir les sarments poussés l’année précédente, pour préparer la future récolte sur des sarments neufs. La taille peut s’effectuer pendant toute la période de repos végétatif, en évitant les périodes de gelée.
On taille pour limiter la croissance (donc l’encombrement), pour diminuer le vieillissement de la souche, tout en provoquant le développement d’un certain nombre de rameaux fructifères.
L’opération conduit à choisir à la fois la forme du pied, mais aussi la quantité de végétation et de fruits qu’on va obtenir.
Seuls les bourgeons situés sur les rameaux de l’année précédente sont théoriquement aptes à fructifier.
La taille régule la production et permet d’améliorer la qualité des raisins en concentrant les sucres sur un nombre réduit de grappes, via la réduction du nombre de bourgeons laissés sur chaque souche.
(juin-juillet)-Pour avoir de belles grappes et éviter que la vigne ne s’épuise, les branches qui n’ont pas de grappe, les couper. Les branches avec des grappes, couper la branche après la troisième feuille suivant la dernière grappe.

-

Aucun commentaire:

Merci de votre visite...à bientôt